Salon « Buvons TerroirS » 27 avril 2020

Amphore_Buvons Terroirs_191122_EXE-page-001
Salon professionnel vins Biologiques et Biodynamiques
Lundi 27 avril 2020 10h-18h
Palais de la Femme. 96 rue de Charonne 75011
Métro Rue des Boulets, Faidherbe Chaligny, Alexandre Dumas.

(Possibilité de venir sans inscription sur présentation d’une carte visite)

Oui le mot terroir n’est pas glamour, on le sait !
Ce n’est pas glamour, car le mot à la mode qui tente de le remplacer, c’est minéralité.
Un « salon minéralité » cela en jetterait plus évidemment, mais ce terme a la particularité d’être au singulier, il ne peut être le reflet de l’expression diverse et singulière de chaque terroir.

Dear friends, We are told that « terroir » is not a fashionable word and has been replaced by « minerality ». A trade fair named « minerality » would sound more trendy … So why are we naming our wine fair « Buvons TerroirS » – Let’s drink the TerroirS-? Well… « minerality », be it trendy, is just a singular noun that cannot encompass the variety of terroirs and the uniqueness of each of them!

Certains préféreront une autre mode, celle des vins qui font « pschitt » habillés avec une belle étiquette coquine. Des vins pas toujours bio dans les faits et qui, pour un certain nombre, se parent d’une « fétichisation du défaut » (cité par Alice Feiring). Des défauts, qui bien souvent, cachent l’âme du vin et le standardisent.

Fashion followers will prefer standardised wines, dressed up with beautiful or funny labels, not always organic but focusing on what Alice Feiring calls « the fetishizing of wine defects »; defects that will hide their particular characters ending up with standardisation. Others will feel safer with industrial wine production, be the wines of noble extraction or not

L’autre voie est celle des vins industrialisés, qu’ils soient de noble extraction ou de « masse ». Standards quand tu nous tiens !

Nous préférons, pour notre part, des vins qui sont le chant de la terre sans fard ni paillette.

Donc bio/biodynamie certifiés dont la vinification est la plus naturelle possible pour laisser la musique toucher notre âme. Une musique sans fausse note bien évidemment.

Sortie en avant première du livre « Le vin, la vie, la biodynamie » chez Apogée collection « Le Savoir Boire »

Others will feel safer with industrial wine production, be the wines of noble extraction or not. As far as we, AMPHORE’s people, are concerned, we prefer wines without varnish or glitter, authentic wines… a true expression of the Earth! Organic, biodynamic wines, certified, with the most naturel wine-producing methods to let them express the music of their terroir.

Info pratiques :

Qui sont ils ?
Une quarantaine de vignerons internationaux de grande renommée ou à découvrir qui

  • sont bio ou biodynamistes certifiés
  • respectent leur terroir et le magnifient
  • vont au-delà de leur charte de vinification jusqu’au sans SO2 parfois
  • font des vins sans fard ni paillettes
  • ne font pas des vins qui font pschitt fruit d’une vinification hasardeuse
  • refusent toutes standardisations de masse, de « noble extraction », de mode

Master Class :
« La dégustation géo-sensorielle » Jean Michel Deiss – domaine Marcel Deiss
et Gabriel Lapousez –laboratoire perception et mémoire à l’Institut Pasteur
« Liber Pater, le goût du vin retrouvé » Loïc Pasquet domaine Liber Pater et Jacky Rigaux.
« Une viticulture sauvage » Bruno Schloegel, domaine Lissner
« Le Cu ange ou démon ? Quel est le goût du Cu ? Le Cu est-il toxique ?» Jean-Charles Halley, Jérôme Douzelet, Gilles-Eric Séralini
« Dans ma bouteille » Adrien Tréchot

Dédicace
Édition Apogée, Collection Le savoir Boire. Édition Glénat, Liber Pater : le Goût du vin retrouvé.  Jacky Rigaux . BBD édition, Le manifeste du CU. Édition Ellipses, Cinquante jours pour comprendre autrement le vin.

Exposant Olivier Salieres  « Mesures énergétiques des vins »

Le jour du salon sortie du Livre : « Vin et biodynamie, une philosophie de vie. Rencontre avec des vignerons engagés »